Orthographe: censé ou sensé? Sur ou sûr? quoique ou quoi que?

A l'écrit, il t’est souvent arrivé de confondre l'orthographe des homonymes: censé ou sensé, sur ou sûr, quoique ou quoi que, n’est-ce pas ?


Qu'est-ce qu'un homonyme?

Les homonymes ce sont des mots qui se prononcent de façon identique, mais ayant des sens différents.

Exemple : tache et tâche (tache sans accent signifie « marque, salissure », alors que tâche avec accent veut dire « travail »

On distingue alors les homophones (mots ayant une prononciation identique) et les homographes (mots ayant le même orthographe).

Dans cet article, nous avons identifié 3 homonymes employés fréquemment dans les phrases, mais dont l’utilisation est souvent source de confusion.


Censé ou sensé ?

Ces deux homophones sont confondus régulièrement, alors qu’ils ont des sens différents.

Censé signifie « supposé ». Il suffit de le remplacer par « supposé » pour se rassurer du sens initial de votre phrase. Censé est toujours suivi d’un infinitif.

Exemple : Il est censé rentrer cette année (il est supposé rentrer cette année)

Sensé signifie « qui a du sens, judicieux ». Il n’est pas suivi d’un verbe à l’infinitif.

Exemple : Ce qu’elle dit est sensé (ce qu’elle dit a du sens)


Sûr, sur ou sure ?

Sûr (e) : avec accent est un adjectif qui signifie « certain ».

Exemple : il est sûr de ses propos. Il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet. Pour se rassurer de l’emploi de ces adjectifs, on peut les remplacer par « certain (s) ou certaine (s) »

Exemple : elles sont sûres de n’avoir rien oublié (elles sont certaines de n’avoir rien oublié).

Attention :

En nouvelle orthographe, sûr présente une graphie différente lorsqu’il est employé au féminin et au pluriel. Cet adjectif perd son accent circonflexe.

Exemples :

Elles sont sures de n’avoir rien oublié.

Elle est sure de ses compétences.


‘’Sur’’ sans accent est une préposition qui veut dire « en dessus de, en haut de ».

Exemple : le livre est sur la table.

Attention!!!

Sur (e) : sans accent avec un « e » au féminin est aussi un adjectif qui signifie « acide ».

Exemples :

Ce vin est un peu sur (ce vin est un peu acide).

Cette pomme est sure (cette pomme est acide).


Quoique ou quoi que ?

« Quoique » en un mot est une conjonction de subordination qui veut dire « bien que »

Astuce : s’il est possible de remplacer quoique par bien que sans que le sens de la phrase ne soit modifié, il faut alors l’écrire en un mot.

Exemple : quoiqu’on ait tout fait, ils sont toujours insatisfaits (Bien qu’on ait tout fait, ils sont toujours insatisfaits)

« Quoi que » en deux mots est un pronom signifiant « quelle que soit la chose que, quelle que soit la chose qui ».

Astuce : Pour savoir s’il faut l’écrire en deux mots, il faut se rassurer que la phrase ne change pas de sens lorsqu’on remplace quoi que par quelle que soit la chose que/qui.

Exemple : Quoi que nous mangeons, nous ne grossissons pas (quelle que soit la chose que nous mangeons, nous ne grossissons pas)

Dans cette phrase, si on remplace « quoi que » par « bien que », la phrase change de sens.





4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout